Sherlock Holmes

« Sherlock Holmes » et le mystère de la vallée de Boscombe, d’après une nouvelle de Arthur Conan Doyle adaptée et mise en scène par Christophe Delort donne un spectacle très débridé, très farfelu.

holmes 3Sherlock Holmes, ce soir alias Christophe Delort, poursuit sa route, poursuit ses enquêtes, après un long passage au théâtre du Gymnase et une incartade au festival d’Avignon le voilà arrivé au Grand Point Virgule accompagné de son acolyte le Docteur Watson alias Karim Wallet.
D’ailleurs le décor de Christophe Auzolles se prête parfaitement à la petite scène de la salle Apostrophe.
Sherlock Holmes a suivi la poudre…et va pouvoir enfin se mettre au travail pour découvrir qui est le coupable, qui a tué Charles McCarthy, l’infortuné héros de cette nouvelle : est-ce le fils ? est-ce le garde-chasse ?
Ils seront aidés ce soir dans le montage de leur enquête par Sidonie Groignet, qui joue entre autres le rôle de Mlle Turner, amoureuse du fils, et qui demande à Sherlock Holmes de prouver qu’il est innocent.

A eux trois, neuf personnages passeront entre leurs mains, leurs costumes, pour découvrir le meurtrier avec l’aide du public car c’est un spectacle très interactif même si comme le dit l’auteur, le spectacle interactif à ses limites et ça c’est ben vrai mon bon Môsieur…
Et ce n’est pas peu dire, nos trois compères s’en donnent à cœur joie dans leurs délires, dans leurs improvisations qui n’en sont pas, dans leurs anachronismes, dans leurs répliques liées à l’actualité et glissées dans l’intrigue.
Tout cela peut paraître brouillon mais en réalité tout est calculé et le public rit beaucoup et en redemande, à noter que l’adaptation est fidèle à la nouvelle.holmes 4
Nous sommes loin de l’humour British mais le public adhère aux folies des comédiens.

D’ailleurs, l’auteur le reconnait lui-même en me confiant à la sortie qu’ils s’amusaient beaucoup. Certainement que cela doit varier d’une représentation à l’autre car tout dépend de la réceptivité, de la créativité du public, mais vu le nombre de spectateurs qui se sont déjà prêtés au jeu, il y a fort à parier que cette mécanique bien huilée fonctionne à chaque représentation.

Karim Wallet ne se ménage pas dans son jeu, il vole d’un espace à un autre, il change de costumes (de Janie Loriault) à la vitesse de l’éclair même si Christophe Delort en profite de temps en temps pour lui mettre des bâtons dans les roues.
Sidonie Groignet s’amuse beaucoup également à brouiller le jeu de ses camarades, à les obliger à réagir dans des situations qu’elles provoquent.
Ce qui pourrait déstabiliser Christophe Delort mais en vieux routier de l’enquête, il a vite fait de retomber sur ses deux pattes et mène son enquête jusqu’au bout, jusqu’au bouquet final où c’est le public dans ses plus grandes divagations qui va proposer le nom du coupable.
Car soyons sérieux une minute, si vous avez bien suivi l’enquête de Sherlock Holmes vous devez être capable de donner du premier coup le nom du coupable.
Surtout si vous ne voulez pas voir Sherlock Holmes tomber à la renverse, ne lui proposez pas comme coupable un vieil homme édenté…

holmes 1

Un spectacle qui n’engendre pas la mélancolie, à voir en famille, qui réjouira les petits et les grands.

« Sherlock Holmes » au théâtre « Le Grand Point Virgule » le vendredi à 19h, le samedi à 18h et le dimanche à 16h.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close