Un Picasso

 

« Un Picasso », « vous ne brûlerez pas mes œuvres », de Jeffrey Hatcher adapté par Véronique Kientzy et mis en scène par Anne Bouvier au Studio Hébertot est un huis clos qui vous fait voyager dans les profondeurs de l’âme, dans les vertiges de l’art pictural.

Picasso : cet homme fascine, il déclenche les passions, les critiques les plus vives, toujours présent au devant de la scène.
Sans parler de son musée à Paris, en cette année 2018 on a pu voir  « Picasso bleu & rose » au musée d’Orsay (jusqu’au 06 janvier 2019), un nombre incroyable de ses toiles dans l’exposition sur le cubisme au Centre Pompidou (jusqu’au 25 février 2019) et cette remarquable pièce de Jeffrey Hatcher écrite en 2005 au Studio Hébertot (jusqu’au 03 mars 2019) : merci à Sylvia Roux pour cette programmation.

 

IMG_1983

Cette pièce jouée dans le monde entier dans toutes les langues s’est arrêtée pour notre plus grand bonheur à Paris.
1941 Paris est occupé et Jeffrey Hatcher coutumier du fait a créé son histoire comme un scénario de Columbo, dès le début nous connaissons le coupable. Et il nous décortique l’histoire de ce face à face, séquence après séquence avec de nombreux rebondissements à la clef.
L’intrigue est simple Mlle Fischer, attachée culturelle allemande est chargée d’authentifier  trois œuvres de Picasso afin de les joindre à une exposition sur « l’Art Dégénéré » à Berlin ayant pour but final un autodafé, comme les nazis les affectionnaient.

Et ce face à face imaginé par l’auteur avec quelques répliques que l’on peut attribuer à Picasso est le prétexte pour exposer brillamment les méfaits d’une idéologie politique sur l’art, provoquant l’exil des artistes et pour ce qui nous concerne la peinture.IMG_1982.JPG
Nous savons tous qu’Hitler était « peintre », un peintre « académique » avec un esprit très fermé, limité et qui n’acceptait pas une autre ligne de conduite que la sienne.

Nous assistons à un déchaînement passionné d’argumentaires, à l’affrontement entre Picasso qui veut sauver ses œuvres et Mlle Fischer qui doit obéir à son parti et revenir à Berlin avec son butin.
Une Mlle Fischer qui tient tête avec ingéniosité à un Picasso brut de décoffrage. Chacun à leur tour usant de subtilité, de séduction pour faire pencher la balance en leur faveur. Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour gagner la partie ? : un esprit machiavélique comme celui de Jeffrey Hatcher nous réserve bien des surprises et nous comble de bonheur dans cette joute verbale formidablement structurée.
La passion puissante va crescendo entre ces deux personnages qui apparemment n’ont rien en commun mais qui pourraient être liés par l’amour de l’Art.
Lequel va gagner, lequel va s’ouvrir à l’autre, lequel va se dévoiler ? : un jeu très subtil mis en scène délicatement par Anne Bouvier (que j’avais admirée dans « Mademoiselle Molière »).

IMG_1981

 

Elle a su tirer, avec économie, le meilleur de ses deux comédiens, l’essence même du jeu sans artifices comme je l’aime : Sylvia Roux à la froideur exacerbée et l’œil pénétrant donne parfaitement le change à ce monstre de Picasso incarné avec justesse et au regard pétillant par Jean-Pierre Bouvier. On se délecte avec  leurs échanges qui tournent parfois au vitriol pour revenir dans l’Amour de l’Art, leurs passions communes qui peut dénouer les situations les plus tendues : l’Art qui peut ouvrir les esprits et accueillir les pensées de l’adversaire.

 

 

Un thriller au suspense jouissif où la passion amoureuse fait écho pour un duo de comédiens impliqués jusqu’au bout des ongles : Picasso parviendra-t-il à sauver ses œuvres ? Parviendra-t-il à vivre pour son Art ? la réponse est au studio Hébertot et je vous recommande vivement de réserver votre place !

 

« Un Picasso » au Studio Hébertot, les jeudis à 21h, les vendredis et samedis à 19h et les dimanches à 17h, jusqu’au 03 mars 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close