Vicente e Marianna

Vicente e Marianna, dans leur album « De Paris à Salvador », soufflent un vent de fraîcheur rythmé aux tonalités de la samba, de la bossa nova.

Au gré de leurs voyages d’un continent à l’autre, Marianne Feder et Vincent Muller déploient leurs ailes sur les chemins du monde dans une poésie à la fois émouvante et rayonnante.

 

Marianne Feder formée dans les écoles de jazz parisiennes a deux albums à son actif, « Toi mon Indien » et « L’hiver des poètes », avant ce duo qu’elle forme avec Vincent Muller, un musicien hors pair, avec les cordes de sa guitare qui le démangent, lui qui a abordé la musique par le piano classique avant d’être embarqué dans les rythmes brésiliens.
Une longue histoire d’amour musicale, depuis plus de 15 années, partagée dans les festivals où leurs créations ont fait sensation.

Sous un soleil radieux, où aucun nuage ne vient les distraire, ils vagabondent, brisant les ponts, d’un cœur uni dans une même passion, aux voix qui se complètent harmonieusement, des voix qui invitent au voyage, non sans évoquer un certain Charles. Ils voguent là où tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté.

Que ce soit en français ou en portugais, de Paris à Salvador, ils nous donnent du baume au cœur dans leur envol sur cette musique populaire brésilienne.
Au même tempo, au même diapason, ils chantent la vie avec ses joies, ses tristesses, ses réalités et ses mystères. Leurs paroles glissent sur les notes de cette guitare accompagnées des percussions qui sur les vagues du voyage évoquent de belles histoires d’amour dans un rêve éveillé.

Un album composé et réalisé pendant cette période aux accents de confinement dans un esprit de Liberté, bousculant les interdits pour nous proposer onze chansons originales et métissées.
Onze mélodies bien orchestrées qu’ils dévoilent dans cet album très réussi.
Une très belle découverte qui donne le sourire, une sensation d’équilibre apaisant, tout en nous provoquant, indépendamment de notre volonté, des déhanchements réjouissants.

 

 

Leur complicité est indéniable pour réussir à nous offrir un tel album où chaque chanson trouve naturellement sa place dans un ordre bien étudié.

Souhaitons que cette complicité soit la porte ouverte à d’autres collaborations, que leur inspiration soit encore aussi féconde pour nous faire partager leur passion de la musique, du chant et de la poésie : nous sommes prêts pour un autre opus.

Comment qualifier ces chansons ? De la variété française ? Cela serait trop réducteur.
Ce sont des chansons sans frontières, libres de voyager dans un monde de fraternité, d’amour et d’espoir.

En attendant leur prochain album, je leur souhaite beaucoup de succès avec ces chansons qui m’ont fait voyager De Paris à Salvador.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close