Soudain les oiseaux

 

Vanessa Philippe avec son cinquième album « Soudain les oiseaux » chante d’une voix douce sur des notes délicates, souriantes, la perte d’une sœur qui a ravagé son cœur.

 

Un album très personnel qu’elle dédie à sa grande sœur et pour lequel elle a écrit tous les textes, composé toutes les musiques et chorégraphié ses clips pour prolonger son univers et pour lesquels elle obtient des récompenses.
Un album d’hommage réalisé par Pascal Parisot et mixé par Angy Laperdrix.

Vanessa Philippe née à Sarreguemines est un globe-trotteuse, de l’Afrique où elle a passé son enfance, elle navigue vers Marseille pour y vivre son adolescence, puis direction Montréal pour y étudier avant de revenir en France pour s’installer à Paris.

Ses passions depuis son enfance sont l’écriture et la danse, pour laquelle elle suit une formation professionnelle à l’Institut de formation pour l’enseignement de la danse contemporaine à Paris (RIDC).

Chacun réalise son deuil à sa manière, il n’y a pas de protocole particulier pour vivre cette épreuve, ce choc. Vanessa Philippe a pris le chemin d’extérioriser sa douleur à travers la chanson.
Sur des musiques qui vont du pop, en passant par l’électro, elle navigue sur la vague de la résilience avec des textes où sa poésie ensoleillée côtoie le quotidien sur des instruments virtuels dont Pascal Parisot a le secret.
Un quotidien où il faut apprendre à vivre seule, coupée d’un membre, aller de l’avant pour ne pas tomber dans le désarroi, tuer l’ennui.
Un déni du départ de sa sœur qu’elle illustre par l’image d’un oiseau, lui permettant de supporter l’épreuve.

Douze chansons composent cet album dans un mixte d’approche virtuelle, entrelacé d’une rêverie douce, souriante et libératrice de ces maux où les mots prennent le dessus.
Une approche qui commence par la musique, les mélodies, sur des improvisations dans lesquelles les images se fixent pour mieux avancer dans la construction de l’album, tout en restant positive : si aujourd’hui il pleut, demain il y aura du soleil, les oiseaux chanteront, voleront, comme les mésanges bleues peuvent le faire.
Un album dynamique, joyeux, où les chants d’oiseaux croisent les poissons, comme celui qui illustre la pochette de l’album, chacun y trouvera son interprétation, vole, vole…

Elle chante, elle danse, nage entre deux mondes, enfermée dans son bocal où le poisson rouge tourne continuellement comme un lion en cage…elle se libère par la parole et pourquoi pas sur une autre planète.
Elle raconte ses histoires d’une voix légère, s’imprègne des souvenirs d’une fratrie, s’habille avec le sourire de la vie. Elle chante, elle danse.

Une musicalité qui vous berce gentiment partout où elle se produit avec humour et lucidité, laissant passer dans son sillon de l’espoir, les mots de l’amour dans une simplicité réjouissante, des mots qui l’ont sauvée au fil de ses douze chansons.

 

« Soudain les oiseaux » un album Modulor. http://www.vanessaphilippe.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close