Weekend Affair – Quand vient la nuit

 

« Quand vient la nuit » le titre qui conclut le troisième album de Weekend Affair écrit et composé par Louis Aguilar & Cyril Debarge est un condensé d’histoires du quotidien à la lumière filante.

 

Un album qui se déguste comme un voyage à bord d’un train dans lequel défilent dans ses vitres les paysages avec les accidents de la vie, aux rythmes plus ou moins tourmentés, allant du TGV à l’omnibus.
Mais aussi une partie de billard où les boules s’entrechoquent pour ici et là nous produire des instantanés de tranches de vie où l’amoureux regarde sa belle danser, se déshabiller, prendre ses jambes à son cou et se demander : que se passe-t-il après ?
Une rupture qui laisse des lueurs quand vient la nuit…

Sur des musiques à la saveur pétillante de Cyril Debarge où la batterie et la basse donnent parfaitement le tempo aux textes de Louis Aguilar aux rimes croisées, nous découvrons dans une mélancolie à l’humour mordant, qui jouxte la soif de vivre dans un parcours amoureux cabossé par les épreuves, la voix de Louis Aguilar au phrasé impeccable mixé à un sens de la rupture pleinement maîtrisé, qui m’a fait tout de suite penser aux vibrations de Michel Jonasz .

Un duo de chtimis à la complicité lumineuse avec à son bord Cyril Debarge qui après un passage dans l’ingénierie agro-alimentaire a trouvé sa voie dans la production musicale pour y vivre une belle aventure, aventure qu’il partage avec Louis Aguilar qui s’est façonné, après un passage aux Etats-Unis, une personnalité reconnaissable à sa voix aux timbres chauds et rocailleux jouée sur une langueur plaisante.

Une mise en valeur de la chanson française, aux textes et à la musique travaillés, qui fait du bien à nos oreilles. On les place dans la lignée d’un Alain Bashung, d’un Etienne Daho ou encore d’un Benjamin Biolay, pourquoi pas, mais j’y vois des textes qui invitent dans la douceur, mise en valeur par une musique appropriée, au bien-être de l’invitation au voyage d’un certain Charles Baudelaire.

Un album qu’il faut découvrir et apprécier à sa juste valeur. Un album à la fraîcheur légère comme une brise qui vous caresse lors de votre lâcher prise, allongé sur votre transat en admirant le spectacle qui vous entoure, qui vous enveloppe, tout en buvant un autre verre…ou peut-être assis confortablement dans votre fauteuil dans le train qui circule sur les méandres de votre vie quand vient la nuit…

Juste un rêve…à vous de le découvrir en écoutant les onze titres qui composent cet album servi par deux artistes complémentaires, expérimentés, à la passion musicale qu’ils partagent amoureusement avec leur public.

« Quand vient la nuit » un album Play it Loudly records. http://www.weekendaffair.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close