Colors

« Colors » au théâtre Michel dans une mise en scène d’Esteban Perroy alias Mr. Purple est un moment magique où les cerveaux travaillent à cent à l’heure pour vous délivrer le meilleur de leurs substances.

En lever de rideau, ce sont les apprentis improvisateurs de l’EFIT qui viennent mettre l’ambiance en attendant leurs aînés.
Pour des premiers pas sur scène, nous assistons à des moments de bravoure, des moments de solitude ; de l’émotion gagne certains et c’est un bon moment de complicité qu’ils nous font partager.

 

IMG_2772Colors c’est une bande de déjantés qui chaque dimanche soir se produit sur scène, histoire de vous faire oublier le fameux blues ; et à chaque représentation, ils convient un invité surprise, ce soir c’était William Mesguich. Il y a longtemps que ma curiosité était alléchée par ce spectacle et je me suis décidé d’y aller en voyant que William était invité. Je l’avais beaucoup apprécié dans « Chagrin pour soi » de Sophie Forte au théâtre La Bruyère et je voulais voir comment il allait se débrouiller, lui qui n’avait jamais fait d’impro.

Soyons honnête, l’impro est un art difficile : ça passe ou ça casse. On a très vite fait de s’ennuyer s’il n’y a pas le répondant propre à cet exercice. Eh bien ce soir, c’est passé haut la main !
En impro, il faut répondre du tact au tact sur un sujet choisi par le public. Bien sûr ils se connaissent entre eux, mais ils ne savent pas ce que leur partenaire va dire ; ils ont une imagination très fertile couplée à leur mémoire qui fonctionne comme des classeurs où ils ont emmagasiné des phrases, des formules, et qui à l’occasion d’un mot vont déclencher en eux l’ouverture du tiroir, du classeur. A ce moment là, c’est généralement l’explosion de rire, comme nous l’avons vécu ce soir.

IMG_2771William Mesguich alias Mr. White (couleur réservée aux invités) s’est donné à fond dans cet exercice périlleux, il a su rebondir devant des situations compliquées, il a mouillé la chemise, tout comme ses camarades de jeux et cela a été, pour ce novice, une très belle performance qu’il faut applaudir. Il nous a campé un Harry Potter plus vrai que nature, auquel est venu se joindre un Voldemort effrayant joué par Mr. Blackcurrent alias Guano.IMG_2777
Nous avons voyagé dans la steppe à la recherche de la peau d’un loup, nous avons fait une incursion dans les salons de Bernard de La Villardière où sa fille voulait se faire tatouer, nous avons assisté à un enterrement à la nouvelle Orléans avec un cruel négrier, nous sommes partis à la recherche d’un professeur de russe aux accents japonisants, et encore bien d’autres thèmes tous plus drôles les uns que les autres.
Un mélange de poésie, de comique de l’absurde, de tendresse, de burlesque, de chant, enfin bref un cocktail pétillant qui fait du bien par où il passe.

Pourquoi « Colors » d’abord par ce que la couleur c’est la vie, et puis parce que chaque comédien porte une chemise, voire les chaussures assorties, de couleur différente et quand vous arrivez dans le théâtre, vous avez la possibilité d’écrire sur un papier, qui sera tiré au sort lors de la soirée, un thème que vous souhaitez voir jouer sur scène par le comédien qui portera la couleur que vous aurez choisie. Mais pour corser un peu le dossier, quand votre papier sera tiré au sort, vous aurez à lui joindre deux autres couleurs, donc deux autres concurrents.

IMG_2779
Ensuite en quelques secondes, ils réfléchiront et vous présenteront brièvement votre thème sous forme d’histoire qu’ils souhaitent défendre, et vous n’aurez plus qu’à choisir celle qui vous convient le mieux.
Les résultats sont toujours surprenants, hilarants : que du bonheur que nous partageons avec eux. Un vrai esprit de famille.

Et en fin de spectacle, sur la dernière improvisation, avec beaucoup de maîtrise, ils introduiront dans votre histoire des éléments de tous les précédents thèmes. Une belle et saine rigolade en perspective.IMG_2778

 

Mais auparavant, en début de spectacle, chaque comédien fera une présentation de sa couleur et cela donne droit à de véritables petites histoires bien croustillantes. Des histoires bien troussées qui sont un régal à écouter, une vision de ce que sera la soirée. Je dois dire que dans cette présentation, j’ai eu un coup de cœur pour Miss Black alias Prisca Demarez.

Et en complément nous avons eu le plaisir d’applaudir Miss Champagne alias Julia Marras, Mr. Brick alias Guillaume Beaujolais sans oublier celui qui avec son violoncelle a donné quelques envolées lyriques à ces joyeux drilles : Erwan Le Guen.

 

IMG_2776

 

Un spectacle qu’il faut avoir vu au moins une fois, comme les dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont fait avant moi. A chaque représentation, son invité d’honneur, il est prévu prochainement d’accueillir Thierry Beccaro ou encore Pascal Légitimus.

 

« Colors » au théâtre Michel, le dimanche à 20h30.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close