Belles de nuit

« Belles de nuit » livret de  Bénédicte Charpiat et Jonathan Kerr, qui signe également la mise en scène et la musique, au théâtre Trévise, ou la vision musicale d’une maison close sur le déclin.

 

BellesdeNuit-visuel-40X60-2019-BD_21946, la guerre est finie !
Les centaines de maisons closes qui ont bien vécu ces dernières décennies, et particulièrement pendant la dernière guerre avec l’occupation allemande, sont sur le point de fermer avec la loi de la « Veuve qui clôt » connue sous le nom de Marthe Richard, qui voyait dans ces lieux de perdition des centres actifs de trahison.
Yvonne la tenancière de cette maison close de luxe d’un soir, où le raffinement est le maître mot, aucune vulgarité et violence n’étant acceptées, a du mal, à se résoudre, à informer ses filles qu’elles protègent, du courrier qu’elle a reçu l’informant de cette mesure.
1946, année également de la fermeture du bagne de Cayenne, qui à l’occasion fait resurgir de vieux démons, renaître une histoire qu’Yvonne se serait bien passée de revivre.

Dès que la lumière passe au rouge, Amédée, l’ange protecteur de ces dames, au service d’Yvonne nous accueille au son de son accordéon, pour nous conter la vie de ces filles de joie.

Et le show commence avec ces vitrines éclairées, garnies de Jacote, Jeanne et Lucienne, des princesses en petites tenues, aux physiques avantageux, perchées sur leurs talons hauts, aux voies charmeuses et envoûtantes.
Comment résister à leurs charmes, il y en a pour tous les goûts.
Jacote, celle qui croque la vie à pleines dents, dont son innocence et sa naïveté lui joueront des tours.BELLES DE NUIT 5 ©Dominique Valles
Jeanne, celle qui manie sa flûte traversière comme une arme redoutable pour votre entrejambe, une domination qui lui vaut la préférence de la clientèle.
Lucienne, la brune au charme fou, abîmée par la vie mais lucide devant le regard de la société, des hommes ; car avant d’être putains, dit-elle, nous sommes des filles nées d’une mère et d’un père comme vous.
Une Yvonne qui a su les protéger jusqu’à maintenant, mais qui vit dans un grand désarroi cette fermeture et l’arrivée de son ancien proxénète en la personne de Momo, l’ex bagnard tout juste rentré de Cayenne, qui voit l’occasion de récupérer son business avec les filles dans le lot !
Yvonne lui doit bien cela…

Belles de nuit c’est la belle évocation du monde de la nuit, de la prostitution, où les hommes allaient se satisfaire dans ces maisons, ces lieux de refuge, sans se préoccuper des dégâts qu’ils pouvaient causer. Les filles étaient là pour assouvir leurs moindres désirs, leurs moindres caprices sans se soucier des retombées : maladies, enfants, avortements qui bien souvent se terminaient mal. En quelques mots, la violence faite aux femmes ! BELLES DE NUIT 12 ©Dominique Valles
Avec de l’humour, de l’émotion, ces destins nous sont contés en chansons. Des chansons en duo, en solo, ou en groupe qui mettent l’accent sur la vie de ces filles où l’amour n’avait pas sa place, mais leurs rêves oui.
Des moments de vie à l’évocation glaçante, où une phrase malheureuse prononcée innocemment, sous le coup de la détresse, pouvait mettre fin à une vie, à tout espoir.
Le tout orchestré en direct, pas de bande son, des émotions palpables accompagnent ces acteurs-musiciens, qu’ils soient autour d’un réverbère où dans leurs vitrines, jouant du piano, de la flûte traversière, de l’accordéon ou même du Ukulélé.

BELLES DE NUIT - Jonathan Kerr & Bénédicte Charpiat - Théâtr

Pour cette soirée, Bénédicte Charpiat en Yvonne, Sarah Tullamore en Jeanne, Audrey Rousseau en Lucienne, Roxane Le Texier en Jacote, Benoît Urbain en Amédée et Jonathan Kerr en Momo, nous ont régalés dans cette évocation de « Belles de nuit » sans fausses notes. Un moment délicieux, coquin, dont vous auriez tort de vous priver.

 

« Belles de nuit » au théâtre Trévise, du jeudi au samedi à 21h30 et matinée le samedi à 17h.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close