Mentir is not good

 

 

« Mentir is not good » de Vincent Piguet à la Comédie de Paris dans une mise en scène de Charles Hudon est une récréation presque musicale, une pochade rafraîchissante entre deux potes.

 

afficheNos deux héros Maxime et Yvou sont deux potes unis pour la vie.
Le premier, comédien, ne rêve que d’une chose, récompenser sa carrière par un Molière et que son père, avec qui il est en froid depuis quinze ans, soit fier de lui.
Le second un brin lunaire, un absent des réalités de la vie, qui vit en permanence dans les nuages, s’endette jusqu’au coup en réservant le Palais des Glaces pour y produire sa comédie musicale…qu’il n’a pas écrite…afin d’éblouir sa dulcinée, Marie.

Pour réussir dans leur entreprise, il va falloir qu’ils réunissent leurs forces pour sortir vainqueurs de cette périlleuse entreprise. Et cela ne sera pas une mince affaire puisque Maxime comprend rapidement que Marie a quitté Yvou et que ce dernier n’y voit que du feu…D’autant plus qu’il devra convaincre son ami de jouer les auxiliaires de vie auprès de son père grabataire, afin de s’assurer qu’il regarde bien en direct la cérémonie des Molières où il devrait être à l’honneur.

Alors forcément nous irons de quiproquos en quiproquos, ce qui ne sera pas tellement difficile avec un pote lunaire comme Yvou, mais également de mensonge en mensonge même si cela n’est pas moralement acceptable : « Mentir is not good ».

KOB_1687Nous assisterons à l’écriture d’une comédie musicale avec des chansons, aux airs connus, parodiées avec une débilité jouissive, enflammant la scène et le public ; une sorte d’entreprise interactive.
Un conseil révisez vos classiques avant de vous rendre au théâtre pour profiter pleinement de la soirée.

La mise en scène de Charles Hudon laisse place aux délires de l’auteur, tout en essayant de canaliser l’énergie des deux potes, bondissant d’une scène à l’autre.KOB_1595
Des moments de rires côtoient des moments touchants avec un Yvou attendrissant.
Charles Hudon, auteur et directeur artistique auprès de Laurent Ruquier a créé avec lui « On ne demande qu’à en rire » avec la découverte d’Artus qui aujourd’hui produit : Mentir is not good.

Vincent Piguet, rompu aux seuls en scène, à la comédie, s’est mis à l’écriture et s’est fait plaisir en écrivant cette comédie presque musicale et en donnant la réplique avec malice à son compère Patrick Chanfray. Un Patrick Chanfray qui joue avec beaucoup de naturel et d’espièglerie cet homme dépassé par la vie. Il voit la vie en rose, ne voit pas son côté obscur. Il plane pour notre plus grand plaisir et nous entraîne dans la spirale du rire.

Une comédie qui vous donne la patate !

 

« Mentir is not good » à la Comédie de Paris, les jeudis, vendredis et samedis à 20h.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close