L’Inscription

 

« L’Inscription » de Gérald Sibleyras est une pièce créée en 2004 au Petit Montparnasse : elle ne quitte pas le quartier puisqu’aujourd’hui on peut aller l’applaudir au Guichet Montparnasse avec La compagnie Paris sur Scène, fondée en 1999.

Gérald Sibleyras un auteur prolifique, plusieurs fois nommé aux « Molière », a reçu notamment comme récompense dans sa carrière le Molière de la pièce de création française pour « Un petit jeu sans conséquence ».

 

inscription 1L’Inscription, c’est l’histoire d’un couple qui découvre quelques jours après son emménagement dans une résidence de standing, une inscription gravée sur la paroi de l’ascenseur : « Lebrun = con ».
Une inscription qui pour le moins mérite une enquête pour connaître l’auteur de ce méfait.
Enquête qui va s’effectuer en rencontrant les copropriétaires de l’immeuble. Et c’est là que notre couple va découvrir, en parodiant Sartre, que « l’enfer c’est les voisins », un huis clos salutaire.

La pièce n’a pris une ride, l’auteur nous a concocté un savant mélange de répliques acides, de scuds qui font mouche, de répliques toutes faites comme on peut en entendre tous les jours, qui n’ont ni queue ni tête, mais qui font tellement plaisir à leurs auteurs…
Un humour grinçant qui dérange mais tellement vrai.
« L’autre » fait peur, dérange, vient empiéter dans notre pré carré, nous sort de nos habitudes, de notre confort et laisse libre cours à la méchanceté gratuite.
Quand le cercle des bien-pensants est établi, il a beaucoup de difficulté  pour accepter des nouveaux membres, surtout quand ces derniers viennent mettre des grains de sable dans les rouages d’une « institution » bien huilée et revendiquent en toute légitimé une réponse à ce que l’on peut qualifier d’insulte.
Beaucoup d’entre nous aurons au détour d’une réplique, d’une situation, reconnu une personne de son entourage, une situation vécue..

Cette comédie satirique se joue comme une partie de ping-pong. Un rythme que les comédiens maîtrisent mais qui aurait pu être encore accentué si le mobilier avait été réduit, notamment lors des changements d’appartements. Je les ai sentis un peu freiné sur cette petite scène du Guichet Montparnasse.

inscription 2

En revanche, avec leurs énergies, ils ont bien réussi leur volonté de nous exaspérer avec le parti pris d’outrancier les personnages dans leurs caractères.
Cela leur donne encore plus de méchanceté, de fermeture d’esprit, d’ouverture à la bêtise humaine, avec en sous-titre une réflexion sur la tolérance : une étude de nos mœurs.

 

Catherine Mahieu, Arthur Berne, Joël Grimaud et Manon Dussap sont caustiques à souhait, on a envie de leur mettre des baffes.


J’ai bien aimé le jeu de Julien Doussot qui vient contrebalancer tout ce fiel distiller par ses voisins et qui essaye de faire le tampon entre eux et sa femme jouée par Anne Bonneau qui aura eu l’outrecuidance de mettre le feu aux poudres et qui finira par craquer devant tant d’imbécilité.

 

« L’Inscription » au Guichet Montparnasse, les vendredis et samedis à 20h30 et les dimanches à 16h30 jusqu’au 06 janvier 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close