Rapport pour une académie

 

« Rapport pour une académie » d’après la nouvelle de Franz Kafka, écrite en 1917, adaptée et traduite par Vincent Freulon, au théâtre La Croisée des chemins, dans une mise en scène de Khadija El Mahdi.

 

Sans titreSous les bravos enflammés d’un public conquis, un artiste sort et rentre en scène pour recevoir les applaudissements nourris de la salle.
Puis il est interpellé par un comité inattendu qui lui demande de s’expliquer : « Comment avez-vous fait pour passer, en si peu de temps, de l’état de singe à celui d’être humain ? Nous avons besoin de votre témoignage pour établir un rapport ».

Tout en séduction, ce singe fait homme ou cet homme fait singe, cet artiste, nous conduit vers une réflexion de nos comportements dans ce monde kafkaïen : comment percevons-nous « l’autre » ? Comment sommes-nous conditionnés pour appréhender notre « semblable » ? Comment évaluons-nous la notion de liberté ? Comment se comportent nos âmes dans ce monde humain, animal ? Comment vivre ensemble ?

Dans un seul en scène très imagé Mahmoud Ktari nous dévoile toutes les subtilités de ce texte.
Bien étrange cette nouvelle d’un homme, tourmenté, à la phobie sociale avérée, dépressif, aux rapports compliqués avec la gente féminine ; mais grattons un peu cet univers Kafkaïen pour en extraire son essence.

52749950_10216740268712923_6037771922710724608_nCet artiste explique devant ce comité scientifique sa métamorphose de son ancienne vie de singe en celle d’un être humain.
Capturé en Afrique lors d’une expédition de chasse, dans laquelle il fut blessé par balles à deux reprises, il rejoint l’Europe lors d’une traversée en bateau. De l’état de liberté qu’il vivait dans la jungle, il se retrouve en prison dans un espace très réduit, inconfortable, celui d’une cage. Quelle issue doit-il choisir pour sortir de cet emprisonnement ?
Issue : un mot récurrent dans cette histoire, la vie n’est-elle pas faite de choix ?

50813451_10216574918819279_5014565414059900928_nDe son état simiesque, il va petit à petit glisser, par son sens aigu de l’observation, par son don de l’imitation, vers la nature humaine qui lui réservera bien des surprises. Seul l’apprentissage de l’alcool lui sera difficile.
S’il tient tellement à copier les comportements humains, c’est uniquement dans le but d’échapper à son sort de prisonnier de cette cage exigüe qui le prive de la « Liberté » qui était sienne. Comment jouir de cette liberté entre ces deux mondes qui s’opposent ?
Puis arrivé en Europe, un nouveau choix, une nouvelle issue, se dresse devant lui : aller faire le pitre dans un jardin zoologique ou devenir artiste de music-hall ? Quel choix retenir pour son confort de vie ? Quel choix identitaire sera la finalité de cette « issue » ?

Dans une mise en scène qui évite toute manipulation, Khadija El Mahdi, avec quelques artifices, donne vie à ce singe que Mahmoud Ktari, dans une belle présence, joue tout en sensibilité et en malice, dans les costumes de Joëlle Loucif.
50332479_407335736678887_6654710224928112640_nDe suite, nous sommes captivés par son regard, ses silences, lorsqu’il quitte dans un rythme nonchalant son costume de scène pour se métamorphoser : mais en quoi, en qui ? L’ambiguïté est bien retranscrite : qui exploite qui ?
Il y a aussi, ces chansons qui évoquent l’époque coloniale avec Joséphine Baker, complétées par des vidéos d’Antoine Lhonoré-Piquet.

Une adaptation qui met Kafka à la portée de tout le monde.

 

« Rapport pour une académie » au théâtre La Croisée des chemins, le samedi à 19h30 jusqu’au 04 mai.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close