Adieu, je reste !

« Adieu, je reste ! » d’Isabelle Mergault avec la participation de Dave Cohen au théâtre La Gare du Midi à Biarritz dans une mise en scène de Chantal Ladesou est un feu d’artifices explosif de rires.

 

Adieu, je reste ! La deuxième comédie d’Isabelle Mergault, créée au théâtre des Nouveautés en 2012, est actuellement en tournée pour la première fois. Un duo d’actrices au sommet de leurs formes qui pétille comme des bulles de champagne.

Si comme moi vous avez envie d’un peu de légèreté dans ce monde confiné, si vous avez envie de vous évader, de Rire sans arrière pensée, sans chichi, alors ne boudez pas votre plaisir, cette pièce est faite pour vous.

Une pièce écrite par Isabelle Mergault spécialement pour Chantal Ladesou, car de mémoire  un duo comique féminin au théâtre cela n’existe pas. Isabelle aime écrire pour les femmes et en plus elle s’efface pour donner la vedette à Chantal Ladesou en s’appropriant le rôle du clown blanc. Mais rassurez-vous, elles font rire autant l’une que l’autre, chacune à sa façon. Avec des jeux de mots et des quiproquos à foison, l’une dans ses délires se délecte de ses borborygmes et l’autre plus carrée nous régale avec sa prononciation qui l’a rendue célèbre. Un duo qui se respecte, aucune n’essayant pas de tirer la couverture à soi.

Chantal Ladesou, alias Barbara, une richissime romancière célèbre à succès, en panne d’inspiration, décide après avoir mis à jour son testament, de vouloir mettre fin à ses jours avec des barbituriques dans un déshabillé digne des soaps d’Hollywood. Mais c’est sans compter son mari Jean-Charles, alias Philippe Spiteri, qui a la même idée, mais quant à lui en utilisant les services de sa maîtresse Gigi, alias Isabelle Mergault.
Les répétitions du meurtre sont un fiasco pour notre plus grand plaisir…qu’à cela ne tienne il faut remplir son contrat pour jouir avec son homme de la fortune de la romancière et chausser ses magnifiques escarpins.
Alors Gigi, à la plastique de rêve dans une tenue très avantageuse, avance à petits pas pour pointer son révolver sur Barbara qui est censée se reposer sur son divan…
Evidemment un grain de sable vient enrayer la machine et tel est pris qui croyait prendre, la situation va se retourner contre le mari qui en payera les frais. Ajoutez à ce chassé croisé la présence collante mais dévouée du voisin Gildas obsédé par le creux poplité, alias Jean-Louis Barcelona et vous obtenez un cocktail de rires, dans des situations plus loufoques les unes que les autres.
Un duo qui n’a pas dit son dernier mot jusqu’au rebondissement final. C’est pourquoi vous ne verrez pas mon traditionnel film du salut en ouverture de billet.

Dans un très beau décor de l’indispensable Stéphanie Jarre, éclairé par les touches de Romain Rouveyrollis, ce quatuor superbement habillé par Michel Dussarat s’en donne à cœur joie pour nous emporter dans des rires qui fusent du début à la fin de la pièce dans un rythme effréné. Une tentative de suicide aux multiples rebondissements dans laquelle il est impossible de s’ennuyer.

Isabelle Mergault est aussi à l’aise dans les situations comiques, avec ses pièces aux succès mérités, qu’avec ses films à l’émotion palpable.
N’oublions pas la pensée de José Artur : « Les gens drôles peuvent être sérieux, seuls les imbéciles sont toujours graves ».

Notre duo vedette composé de Chantal Ladesou et Isabelle Mergault prend un vif plaisir à combler le public qui est venu pour se distraire. Isabelle a su s’entourer de comédiens qui connaissent la mécanique du rire. Notamment Jean-Louis Barcelona qui n’en est pas à son coup d’essai avec ses pièces. Il a le don avec un petit rien, dans des situations invraisemblables, de déclencher les rires. Philippe Spiteri quant à lui, dans une désinvolture assumée et dépassé par les évènements, fait rire bien malgré lui.

 

« Adieu, je reste ! » au théâtre La Gare du Midi de Biarritz, il y encore quelques dates de tournée à ne pas manquer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close