Mosaïques

 

« Mosaïques » par le Ballet Julien Lestel au théâtre du Casino Barrière de Biarritz est un ballet survitaminé à la recherche de son identité dans un monde riche de sa pluralité.

 

Julien Lestel, ce créateur d’émotions, après son ballet « Dream » (cliquez) qui nous faisait voyager dans les méandres de la pensée, va encore plus loin avec son ballet « Mosaïques » en poussant le spectateur à réfléchir sur sa connexion avec un monde en mouvement, aux vibrations elliptiques, riche de ses rencontres qui le composent.

Julien Lestel, un danseur né, qui trouva très tôt dans son enfance sa vocation, à la carrière riche de rencontres singulières, a su tirer de son enseignement la quintessence de ce qui sera à jamais sa raison de vivre : étudier, danser et transmettre. Une discipline de cet art parmi les plus durs, dont les épreuves lui forgeront le caractère, et qui ne le feront pas renoncer.
Il a travaillé sous l’œil formateur avec les plus grands en commençant par Rudolph Noureev sans oublier sa rencontre avec Pina Bausch, l’une des principales figures de la danse contemporaine. La vie est faite de choix, prendre des risques, le sien le coupa du confort d’une école, le conduisit vers Forsythe et le rôle tant évocateur de Roméo.

Aujourd’hui dans une course contre la montre, ses danseurs, dans la construction de leurs histoires, nous collent à nos sièges en interprétant sa chorégraphie à couper le souffle.

Une ouverture de ballet avec neuf danseurs à la croisée des chemins, qui jamais ne se bousculent dans leurs trajectoires dignes d’un labyrinthe ou chacun essaye de trouver sa sortie ou d’entrer en communication, telle la toile qui envahit notre espace quotidien dans une mosaïque bien structurée.
Ils ont mangé du lion ces êtres rares à l’animalité sculpturale jusqu’au bout des doigts, habillés par Patrick Murru, d’une beauté à faire pâlir le commun des mortels. Les lumières de Lo-Ammy Vaimatapako renforcent cette vision hallucinante qui nous touche par tant d’émotions jusque dans nos cœurs voire pour certains nos âmes.

Dans la patte reconnaissable, inclassable, de Julien Lestel à la chorégraphie très précise, souple et intense, ses danseurs mettent à nu leur intimité dans une gestuelle sauvage tout en dévoilant leurs élans d’ouverture vers l’indissociable besoin de communiquer dans une pluralité indispensable à l’équilibre d’un monde en pleine mutation.

Des moments d’une intense expression, sur des musiques d’Iván Julliard (et Umberto Giordano, Flight Facilities), balancés par des duos rafraîchissants, apaisants, sensuels, à la virtuosité décoiffante mais aussi par des solos bondissants tels des cabris à la gestuelle tonique.
Roxane Katrun et Iván Julliard dans le premier pas de deux donnent toute la lumière de l’expression de la vision du monde de Julien Lestel.
Comment ne pas être ému par le pas de deux dansé sensuellement par Mara Whittington et Titouan Bongini sur la voix envoûtante de Maria Callas dans « La Mama Morta » d’Andrea Chénier.
Ou encore celui dansé magnifiquement par la lumineuse Alexandra Cardinale et Gilles Porte à la complicité bienveillante, amoureuse. Un duo aérien tout en poésie.

Sans oublier les féroces solos qui mettent en avant toute la complexité d’une vision du monde aux élans d’espoir dansés intensément par Mara Whittington, Eva Bégué, Florent Cazeneuve, Jean-Baptiste de Gimel et Iván Julliard.

Ingrid Le Breton et Inès Pogotto complètent cette remarquable distribution qui nous a tenus en haleine jusqu’à la dernière minute.

Dans une grâce éclatante ces danseurs ont mis le feu sur le plateau pour graver dans nos mémoires l’intensité de leurs pas d’une modernité bluffante.

 

« Mosaïques » au théâtre du Casino Barrière de Biarritz, le 27 février, un évènement Alexandra Cardinale Opéra Ballet Production, en tournée dans toute la France, prochaines dates le 20 avril à Sarcelles, le 25 mai à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close