Les fous alliés

 

« Les fous alliés » de Vincent Cordier dans une mise en scène de Stéphane Duclot à La Luna Negra à Bayonne est un condensé d’instantanés de la vie poussés dans le paroxysme de l’absurdité…quoique…

 

Deux amis, Victor et Hugo, sympathiques au demeurant, sains d’allure et d’esprit, vont pendant plus d’une heure échanger sans langue de bois leurs tracas, leurs soucis qui peuvent ici et là titiller et rendre le quotidien angoissant, hystérique, euphorique.

« Ça va aller » qui n’a pas entendu cette phrase magique de la bouche d’un ami à l’énoncé d’un souci qui traverse votre esprit et vous paralyse dans le cheminement de votre réflexion à la recherche d’une solution à votre problème ?

C’est le point de départ pour notre duo confortablement installé dans leurs fauteuils. Hugo plongé dans la lecture de son roman voit dans une atmosphère électrisante son ami Victor venir le perturber avec son relationnel familial.
D’une simple petite anecdote Vincent Cordier tire la ficelle de la pelote jusqu’à plus soif, délirant ainsi joyeusement dans sa construction d’un sketch qui vire à l’absurde pour nous entraîner dans le rire en se demandant jusqu’où il va pousser le bouchon…mais pas trop comme devrait dire Maurice.
Des répliques bien ciselées qui percutent à tous les coups et nous font réagir dans un rire jaune, nous rappelant nos propres travers…personne n’est à l’abri d’une situation qui nous plonge dans nos souvenirs d’une relation à l’autre.

C’est dans cet esprit que l’absurdité des situations qui se succèdent dans un rythme soutenu  prend toute sa valeur au fil des rencontres des personnages qui peuplent ce spectacle où l’on rit beaucoup de la déconvenue d’un Victor ou d’un Hugo : un couple de fous alliés pour le meilleur et pour le pire !
Auguste et son clown blanc se répartissent les tâches dans ces rencontres improbables où l’on comprendra que la communication est la clé pour toute résolution d’un problème qui s’annonce des plus périlleux.

Que cela soit chez le notaire pour un divorce, le couple puits sans fin de toutes situations qui dégénèrent, à la plage pour une séance de bronzage, d’une altercation entre associés, chez le médecin ou de l’arrivée d’un petit être qui n’a rien demandé, tout est fait pour montrer l’absurdité des nos comportements face à de telles situations où notre vraie nature apparaît comme le nez au milieu de la figure.

Le mensonge point de départ de cette comédie pince-sans-rire s’associe sans scrupule à la trahison, la lâcheté, l’égoïsme, la mauvaise foi ou encore l’hypocrisie pour ne citer que les principales caractéristiques que toutes personnes normalement constituées pourraient vivre dans de telles circonstances.

Dire la vérité dès le départ serait tellement plus simple pour tuer dans l’œuf le conflit naissant…mais allez savoir pourquoi il faut toujours que l’on enrobe, enjolive, ce qui nous paraît d’un premier abord trop simple, évident à décrire.

Stéphane Duclot a su tirer partie dans cette écriture de l’absurde tout le suc de la folie qui unit nos protagonistes pour en restituer dans un rythme très soutenu toute l’extravagance de leurs rencontres. Tenant compte de la personnalité de chacun, il a formé dans une justesse de ton des duos percutants.
Sa conception bien pensée des décors modulables comme pour les voitures dans les films « Transformers » accentue le tempo de ces propos déjantés, agrémentée d’un besame mucho réconfortant.

Vincent Cordier et Fabrice Pannetier forment un duo touchant, séduisant, à la complicité naturelle. Une partie de ping-pong éclatante où chacun met en valeur son partenaire pour le bien des sketches. Chacun dans sa situation bien distribuée et bien maîtrisée donne de la profondeur aux personnages pour offrir des émotions qui se conjuguent avec le rire.

 

Pour contrecarrer  la morosité ambiante de ces dernières semaines, n’hésitez pas une seule seconde, réservez vos places à La Luna Negra pour les trois autres représentations à venir : les 23, 24 et 25 juin à 20h30.
Vous pourrez ensuite retrouver ce duo de choc au festival d’Avignon off du 7 au 30 juillet à 12h10 au théâtre Le petit Louvre.

 

« Les fous alliés » à La Luna Negra à Bayonne, le 22 juin 2022, un évènement Luc Pelletier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close