Et pendant ce temps Simone Veille ! – Le nouveau

« Et pendant ce temps Simone Veille ! – Le nouveau » sur une idée folle, oh oui bien folle,  de Trinidad : quelle explosion de petites bulles salvatrices, cela pétille de partout.

C’est comme si pendant tout le spectacle on dégustait, avec modération…, une coupe de champagne millésimé !

simone 5Ce titre à double signification prend toute sa mesure dès le lever du rideau.
Il y a d’une part Simone (Fabienne Chaudat) la narratrice, le fil conducteur de ce spectacle qui nous informe sur les faits historiques, les dates, les moments clés de l’évolution de la condition féminine de 1950 à nos jours et d’autre part l’hommage final à cette grande dame qu’était Simone Veil.

Avec une belle plume, un féminisme traité avec énormément d’humour, même si nous les hommes en prenons pour notre grade. Car il faut bien l’admettre nous sommes en 2018 et la condition des femmes n’est pas « égale » à celle des hommes. C’est incroyable mais tristement vrai !

Les trois comédiennes, Trinidad, Agnès Bove et Anne Barbier qui vont circuler au milieu de ce décor composé des chiffres qui illustrent les années, les décennies vont nous faire voyager dans leur histoire, dans leur condition, sont tout simplement exquises : elles savent tout faire, jouer, danser et chanter.simone 3
Elles représentent trois classes sociales au destin différent : l’ouvrière, la bourgeoise et la classe moyenne.

Au travers de leurs vécus, elles vont beaucoup nous faire rire tout en nous interpellant sur des situations dramatiques que les femmes vivent encore de nos jours. Car le combat n’est malheureusement pas terminé.

simone 1Tout commence dans les années 50 où elles étaient cantonnées au rôle de mère au foyer avec toute leur panoplie d’appareils électroménagers jusqu’à nos jours où la procréation assistée prend toute sa place sans oublier un passage très drôle et bien vu sur le voile.
Le spectacle est rempli d’anecdotes toutes plus « savoureuses » les unes que les autres et ne comporte aucune vulgarité, il mêle à la fois le rire, l’émotion et la tendresse
Leurs parodies des chansons très connues comme celle sur « Belle » sont hilarantes.

Trinidad, Agnès Bove, Anne Barbier et Fabienne Chaudat sont éblouissantes dans leurs jeux, elles illuminent par leur présence, elles sont irrésistibles dans leurs numéros et transmettent leur bonne humeur ; car si certains sujets sont tristes rien n’est dit sur le ton de la gravité.

Elles ne revendiquent rien, ne font pas la morale, seulement nous faire comprendre que ce déséquilibre ne se résorbe pas : une ouverture à la réflexion.

Gil Galliot a su obtenir de ces femmes aux caractères bien trempés, et il en faut pour jouer un tel spectacle, toute l’énergie nécessaire à sa mise en scène très rythmée ponctuée de vidéos très instructives. Il a mis en valeur tous leurs talents de comédiennes, de femmes.
Une mention pour les costumes qui illustrent bien les différentes époques.

Une ovation très longue et méritée vient saluer leur prestation.

Pour combattre le fameux « blues » du dimanche soir, rien de tel que de passer par la Comédie Bastille et d’écouter ces quatre femmes à la joie communicative !

« Et pendant ce temps Simone Veille ! – Le nouveau » à la : Comédie Bastille, les dimanches, lundis et mardis à 19h et les samedis à 21h jusqu’au 05 mai 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close