Le crédit

 

« Le crédit » de Jordi Galceran, auteur espagnol, au théâtre de la Gaîté Montparnasse dans une mise en scène d’Eric Civanyan nous transporte dans le monde brutal et sans concession de la finance : une pièce sur fond social.

 

img_2179Un conseiller clientèle, comme il en existe beaucoup, aux ordres de sa banque, reçoit un client qui est sur la paille et qui a besoin d’un crédit.
Or ce dernier, selon le conseiller, n’est pas solvable, il ne réunit pas les garanties nécessaires : il ne peut donc lui accorder le crédit demandé.
Bien que ce dernier lui fasse part de ses besoins, de cette nécessité vitale pour sa survie d’obtenir ce crédit en déployant toute une série d’arguments, le conseiller ne plie pas et le reconduit fermement à la porte de son bureau.
C’est alors le couperet de la guillotine tombe d’un coup sec et tranche dans le vif ce dialogue qui devenait inextricable. Le client qui trouve cette décision abusive est pris d’un éclair de génie et fait basculer le rendez-vous à son avantage. L’entretien qui au départ était d’une banalité confondante part en éclats et nous dévoile un enchaînement de situations toutes les plus loufoques les unes que les autres mais qui pourraient, soit dit en passant, bien se matérialiser dans notre monde « réel ».
Vous comprendrez que je ne vous en dirai pas d’avantage au risque de vous dévoiler la solution qui va faire plier le banquier : nous vivons une situation inédite : le client prend le dessus, le pouvoir sur le banquier !

img_2182Didier Bénureau, avec son œil rieur, féroce, joue un client déterminé qui crie à l’injustice et qui papillonne sur scène. Il est prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut au risque de faire sortir de ses gonds un Daniel Russo, tout en nuances, qui va nous gratifier à l’occasion d’une tirade assez crue, mais comment l’en blâmer en face d’un énergumène comme Didier Bénureau.img_2181
D’ailleurs ce dernier se permettra de lui dire : « Le système bancaire va imploser. C’est sûr. Vous êtes tous surendettés jusqu’au cou et vous allez tous couler…Alors lâche-toi ! Donne des crédits à tout le monde ! Les gens vont t’adorer». Une réplique qui fera réfléchir Daniel Russo et qui nous dévoilera une part de sa personnalité que l’on n’a pas souvent l’occasion de voir sur scène : une fragilité, une sensibilité qui le rendent touchant et dévoilent sa part d’humanité.

 

Cette pièce, créée en 2013 au théâtre Villarroel de Barcelone a été adaptée par Eric Civanyan et comme ce dernier connait bien Daniel Russo pour avoir travaillé à plusieurs reprises avec lui, dont sa dernière pièce « Hier est un autre jour » avec Gérard Loussine, il lui a concocté des répliques qui font mouches, tout autant d’ailleurs que celles dans la bouche de Didier Bénureau.
Ce metteur en scène rompu aux pièces qui demandent de la précision et du rythme a su mettre face à face ces deux fortes personnalités du théâtre.

 

Jusqu’où serions-nous prêts à aller pour obtenir ce que nous pensons légitime, que ce soit un crédit ou autre chose : la réponse au théâtre de la Gaîté Montparnasse dans une tranche de rires salvatrice.

Encore quelques représentations et le bateau crédit prendra son rythme de croisière…

122464363

 

« Le crédit » au théâtre de la Gaîté Montparnasse, du mardi au samedi à 21h, le samedi et dimanche à 16h, jusqu’au 25 mai.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close