Ouïe à la vie

 

« Ouïe à la vie » de et mis en scène par Camille Combes à l’IVT est une belle leçon de disponibilité, d’Amour entre un frère et une sœur.

 

OALV.compressed-page-001Nicolas Combes, frère de Camille, est sourd de naissance et c’est le récit de son histoire que Camille a eu envie de montrer au plus grand nombre afin de faire tomber cette barrière entre les malentendants, les sourds et les entendants.

Vous croisez Nicolas dans la rue et il ne vous est pas possible de savoir qu’il a ce handicap. En revanche dans la vie de tous les jours, ce handicap ne lui facilite pas la vie.
Nicolas, quand vous le voyez sur scène, est un jeune homme, beau de sa personne, souriant, drôle, dynamique, enfin bref un homme comme tout le monde.

ouie7Il a une passion dans la vie c’est le dessin, et il s’est construit une vie autour de cette passion. C’est dans ce contexte, que sa sœur Camille retrace à l’aide de quelques anecdotes, jouées en saynètes, leur vie commune depuis leur enfance.
Une sœur qui a été et qui est très présente avec son petit frère, l’aidant tous les jours à découvrir de nouvelles expériences.
En commençant par la pose d’appareils auditifs puis à l’adolescence grâce aux progrès scientifiques de bénéficier par une opération chirurgicale d’un implant cochléaire.
Une révolution dans sa vie qui au-delà de la langue des signes lui a permis de s’exprimer oralement, une très belle ouverture pour un enfant qui est né isolé du monde, dans un silence quasi-total.

C’est avec un grand sourire qu’il nous accueille, en s’exprimant très clairement : « Aujourd’hui, j’entends. Pas comme vous, mais j’entends ».

ouie15Beaucoup d’émotions pendant ce spectacle, où la complicité entre cette sœur et ce frère fait plaisir à voir, à entendre.
L’évolution auditive, fil conducteur du spectacle, de Nicolas n’engendre pas la mélancolie. Nicolas montre une force de caractère réjouissante et une belle leçon de vie à ses contemporains, lui qui franchit pas à pas les obstacles sans jamais se défiler, même si parfois la vie peut-être cruelle.
Camille, en interprétant différents personnages, gravitant dans la vie de Nicolas, permet une progression dans l’humour du spectacle tant les situations vécues prêtent à rire, comme par exemple celle de la personne de pôle emploi qui propose du travail à Nicolas.
Une relation authentique, courageuse, abordée dans une communion, une fusion, qui nous fait prendre conscience qu’il y a deux mondes parallèles, celui des entendants…avec ses mauvais réflexes et des sourds, malentendants, et que cette barrière se doit d’être brisée.

ouie14

Une prise de conscience des efforts, des démarches que Nicolas, comme ses frères, doit effectuer pour « s’intégrer » dans un monde qui peut paraître « hostile ».

 

ouie12

 

Soyons curieux, éveillés, ouverts à l’autre, écoutons ce que Nicolas veut nous faire entendre. Un témoignage poignant, bouleversant, rempli d’humour, d’autodérision, qui mérite que l’on s’y intéresse et que l’on aille les applaudir : tout simplement Ouïe à la vie !

 

« Ouïe à la vie » à l’IVT, les 23, 25 et 26 mai.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close