La promesse de l’aube

 

« La promesse de l’aube » de Romain Gary mise en scène et interprétée par Stéphane Freiss au théâtre de Poche Montparnasse est un voyage passionnel dans la vie aventureuse de deux êtres fusionnels : la mère et son fils.

 

afficheQui mieux que Stéphane Freiss, à l’élégance troublante et passionnante, pouvait donner vie à ce roman dont l’écriture bouleversante et théâtrale nous transporte dans l’intimité d’un couple aux destinées glorieuses.

De multiples « ponts » pour les morceaux choisis dans le roman avec intelligence par Stéphane Freiss, qui s’est approprié la vie de Romain Gary, nous font voyager avec délice dans ce chef d’œuvre de la littérature française rendant un hommage à une mère dévouée, aimante, qui ne vécut que dans l’ambition de voir son fils devenir célèbre.
« Tu seras un héros, tu seras général…ambassadeur de France ».

Tous les mots, toutes les phrases prononcés sur scène sont issus exclusivement du roman, rien ne vient perturber la musique, la sonorité magique des paroles d’un romancier au grand cœur, perturbé par les phases de la vie où l’amour omniprésent pour sa mère vient ponctuer ses aventures de ville en ville, de pays en pays et l’on pourrait même dire de port en port.

Comment contrarier les rêves d’une mère excessive pour son fils plus qu’idolâtré ?
Comment refuser à une mère, qui prodigua tant de sacrifices dans une énergie frénétique pour arriver à ses fins, de la décevoir en ne déployant pas les efforts nécessaires à une réussite programmée.
Comment lui refuser de devenir un musicien, un danseur étoile, un chanteur d’opéra, un peintre…mais nul en math : tout simplement un artiste, elle-même une actrice russe, exilée, enfin qui fut.
Alors qu’il rêve passionnément de coucher sur des pages blanches des mots qui vous conduisent vers la liberté : « La promesse de l’aube » ; sous une kyrielle de pseudonymes tous plus évocateurs les uns que les autres sortis tout droit de son imagination débordante, de sa fantaisie débridée.

C’est le roman d’une vie raconté avec beaucoup de tendresse, d’humour, de générosité que Stéphane Freiss nous livre avec sa fragilité bienveillante dans une voix chaude, douce, celle d’un fils amoureux de sa mère où l’émotion est palpable.
Une émotion présente, rassurante, comme si c’était la première fois qu’il interprétait les pages qui défilent dans ses mains, sur scène où il est assis dans un fauteuil rouge numéroté, celui d’une salle de théâtre ou de concert, allez savoir, faisant face à un autre fauteuil symbolisant la présence d’une mère absente, douloureusement absente, amoureusement absente : la frontière sur un fil entre le réel et l’imaginaire.

SLIDE-PAGE-940x241

Un hymne à l’amour d’une richesse folle où dans chaque page sont contés les chapitres d’un destin extraordinaire qu’une mère, dans une naïveté rafraîchissante, a rêvé pour son fils.
Un destin qui conduira Romain Gary vers les honneurs nourris par une carrière militaire et diplomatique de premier rang, tout en étant un écrivain qui aura reçu deux fois le prix Goncourt.

« Il n’est pas bon d’être tellement aimé, si jeune, si tôt. Ça vous donne de mauvaises habitudes. On croit que c’est arrivé. On croit que ça existe ailleurs, que ça peut se retrouver. »

Un voyage que je vous recommande vivement.
Quelques notes d’un piano romantique parsèment la lecture de Stéphane Freiss.
Avec son œil qui frise et son sourire désarmant, dans ses silences bien dosés, dans lesquels son adorable compagnon à quatre pattes viendra ponctuer son récit et réclamer un peu d’affection, il vous captivera, vous ne verrez pas les minutes passer, et vous vous direz : quoi c’est déjà fini !
Il ne vous restera plus qu’à vous plonger, en rentrant chez vous, agréablement dans le roman pour continuer et finir le voyage ou tout simplement revenir au théâtre pour une deuxième lecture…

 

« La promesse de l’aube » au théâtre de Poche Montparnasse du mardi au samedi à 19h, matinée le dimanche à 15h.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close