Le Système Ribadier

 

« Le système Ribadier » de Georges Feydeau coécrit avec Maurice Hennequin au théâtre des Bouffes Parisiens mis en scène par Ladislas Chollat est un petit bijou de drôlerie hypnotique.

 

afficheAprès deux années aux échecs cuisants, l’année 1892 fut une année triomphale pour Georges Feydeau : le tiercé gagnant !
C’est l’année où le Palais-Royal monta son « Monsieur Chasse » et les Nouveautés son « Champignol malgré lui ».
Sur sa lancée avec la complicité de Maurice Hennequin, profitant de l’engouement de l’hypnotisme qui faisait fureur dans les salons parisiens, nos deux auteurs ont écrit un petit bijou de fantaisie, en mettant à l’honneur la jalousie encadré comme d’habitude par des domestiques un peu fripons.

Roi du vaudeville où le comique de situations en est l’élément clef, Georges Feydeau toujours à l’affût de l’actualité, nous embarque dans le monde de l’hypnose, dont le sieur Ribadier exploite à merveille toutes ses facultés.

Afin de pouvoir sortir tous les soirs pour conter fleurette à ses maîtresses, aujourd’hui Thérèse Savinet, Eugène Ribadier hypnotise sa femme Angèle dans le but d’échapper à sa surveillance et pouvoir s’éclipser discrètement du domicile conjugal.Le-système-Ribadier-©Celine_NIESZAWER-6
Au petit matin, quand il rentre, il ne lui reste plus qu’à la réveiller avec son tour de passe-passe dont il garde jalousement le secret. Et ni vu ni connu, le fil de la journée reprend son rythme.

Seulement voilà, il fallait bien que son système s’enraye pour nous faire rire et enchaîner les quiproquos à la pelle.
D’une part, il a affaire à une femme très jalouse, continuellement sur ses gardes, qui surveille le moindre de ses allers et venues, allant même jusqu’à débarquer en plein conseil d’administration des chemins de fers pour le confondre…mais plus malin que Ribadier tu meurs et elle en sera pour ses frais.
Une femme qui a gardé en travers de la gorge les tromperies de feu son premier mari, le sieur Robineau, qu’elle a découvertes à titre posthume.
Elle compte bien tirer profit du carnet, sur lequel il inscrivait toutes ses astuces pour la tromper sans en éveiller les soupçons, pour éviter ainsi de nouveaux déboires avec son « second » mari Eugène Ribadier.Le-système-Ribadier-©Celine_NIESZAWER-5
Et d’autre part, débarque à l’improviste Aristide Thommereux, un ami de feu Robineau et un amoureux transi de sa femme, qui s’était exilé plusieurs années à Batavia pour contenir son amour pour Angèle. Il ignore qu’elle s’est remariée.
C’est alors que Ribadier se confie maladroitement à Thommereux et lui dévoile son secret et ses escapades. Vous vous doutez bien que Thommereux va tirer profit de cette situation pour enfin se dévoiler à Angèle et reconquérir son cœur.
Gravite autour de ce trio, M. Savinet, le mari cocu, qui en venant demander compte à Ribadier déclenchera un séisme de grande ampleur et notre couple de domestiques avec la bonne et le cocher qui vivent en parallèle leur histoire d’amour.

Six personnages bien dessinés, qui vont se croiser, s’aimer, se tromper, nous hypnotiser et nous faire rire de bout en bout de la pièce, servie par des dialogues drôles et efficaces.

Le-système-Ribadier-©Celine_NIESZAWER-7Dans un magnifique décor d’Emmanuel Charles, aux allures psychédéliques permettant une hypnotisation sans faille, Eugène Ribadier, sous les traits du jeune cabri bondissant Pierre François Martin-Laval, mouille sa chemise et s’en donne à cœur joie pour nous emporter dans ses délires.
Qu’il soit ministre de l’intérieur ou des affaires étrangères, il a le sens du comique et il est d’une fraîcheur réjouissante tout comme Valérie Karsenti dans le rôle de sa femme Angèle qui s’est mariée avec Ribadier pour lui éviter uniquement de rebroder tout son linge de maison !
Ladislas Chollat a su tirer profit de la finesse de jeu qu’on lui connaît et exploiter ses petits gloussements et mimiques qui font tant rire dans « Scènes de Ménages ». Elle est le feu follet éternellement sur ses gardes.

Le trouble fête Patrick Chesnais est irrésistible dans son rôle d’Aristide Thommereux, habillé singulièrement par Jean-Daniel Vuillermoz, il joue à merveille l’incarnation de l’amoureux naïf, éternel dindon de la farce et fait beaucoup rire avec ses réparties.
Ses ruptures sont toujours à bon escient tout comme son regard parti dans les étoiles.

Benoit Tachoires, le cocu, M. Savinet, est la boule qui vient chambouler le jeu de quilles, et tout comme Emmanuel Vérité dans le rôle du cocher Gutzmann et Elsa Rozenknop dans le rôle de la bonne Sophie, donnent avec légèreté du ressort aux rebondissements de l’intrigue.

Le système Rigatier portraits©Celine NIESZAWER 23Ladislas Chollat, assisté d’Eric Supply, signe une mise en scène dynamique, sautillante, bondissante, allant chercher de la précision dans les détails.
C’est un homme étonnant à la voix feutrée, douce, d’un calme surprenant, mais qui cache bien son jeu pour nous donner un tel superbe résultat !
Ses comédiens n’arrêtent pas de se cogner dans les « rideaux » et sont obligés de se contorsionner, à l’image des portes qui claquent, pour notre plus grand plaisir.
Il signe une brillante mise en scène comme celle que j’ai pu apprécier dans « La souricière » (Cliquez) ou encore celle de « L’heureux stratagème » (Cliquez).

Un système Ribadier qu’il ne faut pas manquer si vous voulez déjouer les futures éventuelles tromperies de votre partenaire…

 

« Le système Ribadier » au théâtre des Bouffes Parisiens, du mardi au samedi à 21h, matinées le samedi à 16h30 et le dimanche à 15h, jusqu’au 29 mars.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close