Arletty comme un oeuf dansant au milieu des galets

 

« Arletty…comme un œuf dansant au milieu des galets » de Koffi Kwahulé dans une mise en scène de Kristian Frédric, de la compagnie Lézards qui bougent, au théâtre Quintaou d’Anglet est un hommage d’un mythe qui colle à la réalité dans un clair-obscur rendu à merveille par la comédienne, seule en scène, Julia Leblanc-Lacoste.

Koffi Kwahulé un Homme passionné de théâtre tout comme l’est Kristian Frédric, a écrit ce texte spécialement pour lui. Un lien fraternel les unit, et dans une poésie contemporaine, Arletty est née de cette union.

Le parti pris du metteur en scène Kristian Frédric est de placer cet hymne à l’Amour dans « une loge de théâtre » où une comédienne se concentre, s’apprête à entrer en scène pour jouer…Arletty. Elle mâche son texte, le décortique, le sublime en parallèle des vicissitudes de sa vie avec au cœur de cette intrigue un œuf…un bébé impatient de naître…le sien ou celui d’Arletty, au milieu de ces galets aujourd’hui représentés par le mouvement #MeToo.

Qui ne connaît pas Arletty, née Léonie Maria Julia Barthiat, le 15 mai 1898 à Courbevoie, cette femme libre, dangereuse aux yeux de certains, au passé controversé, aux répliques ancrées dans nos mémoires comme : « Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? » ou encore « Si mon cœur est français, mon cul, lui, est international ! ».

Cette dernière réplique étant le cœur du sujet de ce magnifique texte qui relate l’histoire, le procès devrais-je dire, de cette comédienne qui a eu pour malheur aux yeux des « patriotes », « des bien-pensants », de s’amouracher d’un officier allemand, Hans Jürgen Soehring : « The Ring » comme elle aime l’appeler tout au long de cette évocation.

Mais en fait n’y-a-t-il pas « 36 manières de dire, je vous aime » ?

Sur une musique aux sonorités assourdissantes, la rencontre de la comédienne avec le public commence par la voix off d’Arletty, une présence qui restera magnifiée jusqu’au dernier souffle de cet hommage.
Elle évolue autour d’une malle remplie de souvenirs, d’accessoires indispensables à la mise en éveil de ces souvenirs, complétée par un grand miroir entouré de ces fameuses ampoules qui éclairent le visage des comédiens lors de leur préparation avant d’entrer en scène. Un miroir qui laissera apparaître, le temps d’un baiser, des personnages qui auront marqué sa vie.

 

 

 

Dans une atmosphère tour à tour enjouée, pesante, la mise en scène sublime ce rodéo aux couleurs joyeuses. Une construction d’instantanés fixés, flashés par cette lumière incandescente d’un appareil photo.
Nous sommes hypnotisés par le jeu de Julia Leblanc-Lacoste qui se glisse avec sa gouaille naturelle dans le corps d’Arletty, dans une incarnation surprenante, je dirai même parfaite.
Elle donne vie à ce personnage illustre qui a côtoyé le gratin de ce monde aux humeurs versatiles, comme Marcel Carné, Louis-Ferdinand Céline, Françoise Rosay, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, Maria Casarès, Marcel Achard, Louis de Funès, Jean-Claude Brialy,  et tant d’autres qui donnent aujourd’hui le vertige.

 

Le texte de Koffi Kwahulé, remarquablement mis en valeur par Kristian Frédric, nous embarque dans le cauchemar de la vie d’Arletty pour certains ou de son rêve pour d’autres, avec en fil de pensée : aimez vous les uns les autres.
Julia Leblanc-Lacoste au fil des personnages qu’elle interprète donne toute sa puissance de jeu, son regard perçant, dans la lumière incandescente de ses yeux qui nous donnent de l’Amour, de la vie, dans des émotions palpables qui donnent le frisson.

 

Un spectacle que vous devez insérer dans le programme de votre vie : une vision juste de notre société.

 

« Arletty  comme un œuf dansant au milieu des galets » au Théâtre Quintaou, Anglet, jusqu’au 04 décembre, 18-19 janvier 2022 à Mourenx (64) ensuite au festival d’Avignon dans le « Le petit Chien théâtre ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close