Juste une embellie

 

« Juste une embellie » de David Hare, dans une traduction de Michael Stampe et une mise en scène de Christophe Lidon au théâtre des Gémeaux est une décortication d’une histoire d’amour aux pas de deux.

 

Par un temps maussade où le parapluie est de rigueur, nous assistons à un pas de deux à fleuret moucheté, qui dans ses circonvolutions fait danser, au rythme de la sirène du ferry, Madeleine et Frances autour d’un homme à la fois mari et amant.

Madeleine, l’amante, qui ne manquera pas de nous « évoquer » Proust est une militante acharnée dans l’âme, bien loin du train-train quotidien, qui ne s’embarrasse d’un poste de télévision pour rester connectée au monde sur son île de Wight, en Angleterre, son île aux veuves comme elle aime la nommer affectueusement.
Une île sur laquelle on ne vient pas par hasard…

Chercheuse dans un musée, qui aime tracer l’origine des choses, elle affectionne la lecture oui mais pas celle des romans à l’eau de rose comme Frances, écrivaine à succès, peut en remplir son activité quotidienne. Des romans de fiction qui par définition ne sont pas le reflet de la vraie vie, tout ce que déteste Madeleine. Une Frances qui a donné deux enfants au mari volage qui déclenche cette rencontre, ce besoin de compréhension, de vérité.

Un mari, avocat de son état, qui les a délaissées pour la jeunesse en partant s’exiler à Seattle. Une jeunesse qui pour Madeleine n’a pas d’idéal, qui donne dans le pragmatisme et c’est bien triste.

Une rencontre douce amère, sur des airs de Miles Davis, où chacune posera sur la table autour d’un thé, goûté dans un service à l’image de la reine d’Angleterre, ses pensées, ses doutes, son humeur, sa vie.

Une complexité de la vie où chacune aura sa propre vision, le jugement de « l’autre ». Où au détour d’une idée, d’un souvenir, d’un rêve particulièrement savoureux, le sens de l’humour discrètement subversif viendra éclater au visage de celle qui ne s’y attend pas.

Un voyage dans le temps, un jeu de la vérité qui trace sa route sur cette île où on en a vite fait le tour. Des histoires d’Amour, qui finissent toujours mal comme le dit la chanson, qui ont leurs propres ADN, leur ADN : un amour amour…un amour passion…allez savoir.

Chacune, chacun a le droit de refaire sa vie car nous sommes tous égaux devant la mort, l’ultime étape d’une vie riche en rencontres. Ne pas laisser son corps, son cœur se laisser gagner par la froideur mais au contraire vivre !

Corinne Touzet qui porte avec ferveur cette pièce au texte fort, avait envie de jouer avec Raphaëline Goupilleau, son amie de longue date rencontrée sur les plateaux TV.
Ce duo, ce jeu du chat et de la souris, fonctionne à merveille, elles sont complémentaires.
A la lueur de cette embellie, leurs voix et leurs visages illuminent cette scène pour notre plus grand bonheur.
Dans la confrontation de caractères bien trempés, elles apportent à ce texte une lumière exquise, un regard pénétrant sur ce lien qui unit ces deux femmes aux parcours différents mais unies dans un même esprit d’Amour.

Un esprit très bien capté par Christophe Lidon, assisté par Alison Demay, qui dans sa mise en scène vibrante donne avec humour le ton juste à cette rencontre, dans un décor, à l’image de Madeleine, de Sophie Jacob.

Une création du Off, un texte à découvrir sans réserve mis en valeur par deux comédiennes à la sensibilité bienveillante.

 

« Juste une embellie » au Théâtre des Gémeaux, jusqu’au 31 juillet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close