Saint-Exupéry le mystère de l’aviateur

 

« Saint-Exupéry – le mystère de l’aviateur » de Flavie Péan et Arthur Jugnot qui en assure également la mise en scène au théâtre des Béliers, est une pièce qui entre dans l’intimité d’un homme mondialement connu pour son petit prince, point d’orgue de son histoire.

Qui ne connaît pas Antoine de Saint-Exupéry ? Personne !

 

Un auteur qui outre son Petit Prince, a émerveillé des millions de personnes avec ses romans : Terre des hommes, Vol de nuit, pour ne citer que les plus connus.

C’est dans le détail que nos auteurs vous nous raconter sa vie extraordinaire à plus d’un titre et que la plupart d’entre nous ne connaissent pas.
Ils ont fouillé dans les archives pour construire cette vie passionnante en partant d’une confrontation entre un père et un fils qui sont en conflit permanent…les affres de l’adolescence. Il y a des conflits qu’il faut regarder en face et les résoudre…

Le grand-père, de cet adolescent joué dans un naturel désarmant par Axel Auriant, vient d’être enterré. Accompagné de ses parents, il entre dans la maison du grand-père pour la vider. Bien que réticent dans un premier temps, il se prend au jeu quand son père évoque Antoine de Saint-Exupéry, sans avoir fait auparavant une crise quand son père lui confisqua son téléphone portable. Mais c’était pour son bien, pour qu’il s’intéresse à une histoire qui a marqué la famille, sa famille, qu’il découvre par le menu qui il était vraiment.

Un intérieur somme toute banal mais qui par l’ingéniosité de Juliette Azzopardi et Jean-Benoît Thibaud va nous faire voyager, à l’aide aussi des vidéos de Sébastien Mizermont, dans le désert, dans les airs, et bien d’autres lieux indispensables à la narration de cette histoire. On se laisse émerveiller par tant d’univers sur les notes évocatrices du génial Romain Trouillet qui n’en fini pas de nous surprendre.

Une histoire remplie de flashback judicieusement intercalés dans le jeu de piste que finit par suivre assidument l’adolescent.

Une pièce remplie d’anecdotes qui nous interpellent par son originalité dans sa construction.

On apprendra que ce Saint-Exupéry, dragueur dans l’âme mais tout de même humaniste, était un vrai kamikaze. Aucun accident, aucune blessure, ne pouvait l’empêcher de voler, même avec un bras en moins !

Une histoire qui finira par réconcilier le père et le fils aux prix de moult engueulades.

Davy Sardou, en danseur de tango séduisant, s’est glissé avec une belle élégance dans le rôle de l’aviateur Saint-Exupéry, et parmi toutes les femmes qui ont eu le cœur chaviré par ce bel homme Flavie Péan aura succombé avec beaucoup de charme dans ses bras.
Laurence Porteil et Pierre Bénézit forment un couple très réaliste, des regards, des attitudes qui nous laissent attendris devant leur complicité.
Antoine Lelandais sera l’homme orchestre de cette très belle pièce, ses facéties en réjouiront plus d’un.

Arthur Jugnot a été très inspiré pour mettre en scène cette aventure rocambolesque dans un rythme soutenu qui sera reprise au théâtre du Splendid à Paris à partir du 25 août.
Une mise en scène au cordeau qui réjouit les comédiens comme les spectateurs.

 

Une belle histoire à dévorer en famille !

 

« Saint-Exupéry – le mystère de l’aviateur » au théâtre des Béliers, jusqu’au 31 juillet à 18h00.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close