L’étoffe de nos rêves

« L’étoffe de nos rêves » dans une conception et une mise en scène de Sandrine Anglade & Marie Estève en collaboration avec le Collectif Bilaka au Théâtre Michel Portal de Bayonne – Scène nationale du Sud-Aquitain est un voyage extraordinaire dans notre subconscient où l’humour croise la tendresse et l’ironie.

 

Quelle folie a traversé l’esprit de nos deux conceptrices ?
Elles ont apporté, en dirigeant cette soixantaine de comédiens amateurs venus de tous les horizons, entourés de professionnels, une richesse dans l’interprétation sans faille d’un texte écrit par ces comédiens où dans leurs intentions ils nous ont éblouis dans un tourbillon de musique, de chant et de danse. Un spectacle époustouflant où nos yeux et nos oreilles ont été plus que comblés.

Shakespeare écrivait dans sa pièce La tempête : « Nous sommes de l’étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil ».

Une phrase dont ils ont tiré toute la substance pour en extraire l’élixir de leurs pensées.

Sont-ils éveillés ? Ou sont-ils plongés dans un rêve qui les anime pour nous raconter leurs « tempêtes » intimes ?

Accueillis par une lumière éblouissante, avec en fond sonore une musique sourde, angoissante, nous plongeant dans une réflexion, ils rejouent à l’infini, sous une lune bienveillante, leurs parcours pour nous transmettre les petites choses de la vie qui leur traversent  l’esprit, déjà bien encombré par tant de sentiments plus ou moins utopiques, toujours placés dans la lumière du réel ou de l’irréel.

Mais qu’est-ce qu’un rêve ? Selon le Larousse c’est une production psychique survenant pendant le sommeil ou encore le fait de laisser aller librement son imagination. Nous sommes au cœur du sujet.

Les lumières de Caty Olive disparaissent dans les cintres pour laisser place à un chant d’incantation dans une union protectrice servie par une lune éclatante.
Nos musiciens du Collectif Bilaka, dans une musique entraînante, les ont fait danser dans ce qui m’a fait penser au cercle du Boléro de Maurice Ravel, notre voisin, pour ensuite découvrir sous l’œil avisé et amusé de journalistes en herbe, la liste de nouvelles humoristiques qui frisent un futur à la limite de l’angoisse, le tout dans une expression loufoque et délirante : « Dieu revient sur terre pour réparer… ou encore « Faut-il avoir peur de l’espoir » pour se poser finalement la question : « Qu’est-ce qui rend heureux ? ».

L’humanisme dans une manifestation qui les travaille au plus haut point, ils expriment les bras levés, sous un jeu de lumières, une force et une détermination dans leurs combats journaliers où la bêtise humaine les oblige à utiliser des bouchons d’oreilles pour s’isoler de ce monde bruyant.

Un peu d’humour donne de la légèreté à cette tempête qui traverse leurs imaginations sans limite avec une parodie de la chanson de Serge Gainsbourg « Je suis venue te dire que je m’en vais » où dans un rêve ils ont l’obsession de faire sécher leur linge sur le fil : je vous l’ai dit leur imagination galope dans un cercle chromatique réjouissant.

De très belles chorégraphies viennent illustrer tout au long de ce voyage imaginaire, la  représentation de leur délire. L’harmonica accompagne une danse des chaises qui laisse place à un très beau chant basque à nous donner la chair de poule, pour ensuite se volatiliser dans une expression, une danse qui rappelle le sacre du printemps.
Beaucoup d’émotions aussi dans leurs « prières » pour un monde meilleur. Mais point de tristesse dans leurs songes qui disparaissent dans une farandole très enlevée avec ce tambourin aux allures d’une lune protectrice.
Le Fandango est aussi de la partie, Pays basque oblige, pour laisser place à la jeunesse virevoltante des danseurs de Bilakaera, accompagnée d’accordéons endiablés.

La lune aura le dernier mot en reprenant sa place centrale. Hypnotisés par celle-ci nos interprètes passionnés par leur « travail collectif », d’une très grande qualité, dans un dernier chant d’amour donneront naissance, dans le cœur des hommes, à un espoir de vie bâtissant nos rêves.

Patxi Amulet, Jokin Irungaray du Collectif Bilaka, entourés pour le chant de Marie Estève, Sarah-Jane Sauvegrain et Benoît Segui ont participé avec les amateurs de l’atelier de la Scène nationale du Sud-Aquitain & l’atelier de théâtre adultes du Centre Hospitalier de la côte basque & l’atelier de théâtre jeunes du théâtre des Chimères à Bayonne & l’atelier du théâtre jeunes du centre culturel et social de Boucau-Tarnos & des jeunes de la MVC Bayonne centre-ville et de l’espace socio-culturel municipal de Bayonne participant au projet objectif Avignon & les élèves du conservatoire Maurice Ravel pays Basque & les danseurs de Bilakaera à la réalisation de ce formidable spectacle qui a mérité une très longue standing ovation, se concluant par un chant partagé avec le public, réjoui par tant de générosité.

 

« L’étoffe de nos rêves » au Théâtre Michel Portal de Bayonne – Scène nationale du Sud-Aquitain, le 03 mai, représentation supplémentaire à ne pas rater le 04 mai à 20h.

2 réflexions sur « L’étoffe de nos rêves »

  1. NOUSTY SEMPE 12/05/2022 — 22:44

    Un grand merci pour ces éloges méritées à Sandrine notre metteuse en scène et Marie notre cheffe de choeur.
    Très touchée par votre fine observation et la mise en mots de ce que j’ai vécu en qualité de participante amateur!! Une aventure extraordinaire que vous semblez avoir perçu et qui reflète parfaitement la subtilité humaine des professionnels qui nous ont accompagnés dans cette expérience hors du commun.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close